attester

attester

attester [ atɛste ] v. tr. <conjug. : 1>
atester 1190; lat. attestari, de ad et testis « témoin »
1Rendre témoignage de (qqch.). affirmer, assurer, certifier, garantir, témoigner. J'atteste la vérité, la réalité de ce fait. J'atteste que cet homme est innocent. Le fait est attesté par tous les témoins. confirmer. P. p. adj. C'est un fait attesté, certain.
2(Sujet chose) Servir de témoignage. démontrer, indiquer, marquer, montrer, prouver; témoigner (de). Ce document atteste la véracité des faits. « La cruauté est un reste de servitude : car elle atteste que la barbarie du régime oppresseur est encore présente en nous » (Jaurès).
3 ♦ ATTESTER DE. Vx Prendre à témoin, invoquer le témoignage de qqn. « J'en atteste les dieux, je le jure à sa mère » (Racine).
Mod. Donner, rappeler (qqch.) pour preuve. se référer (à). « J'en atteste l'effroi des lecteurs » (Rousseau). J'atteste de sa bonne foi.
⊗ CONTR. Contester, démentir, infirmer.

attester verbe transitif et verbe transitif indirect (latin attestari, de testis, témoin) Certifier, garantir l'exactitude ou la réalité de quelque chose : J'atteste la sincérité de ses déclarations. Être la preuve, le témoignage de quelque chose, en parlant de quelque chose : Les ruines attestent (de) la violence de l'incendie.attester (difficultés) verbe transitif et verbe transitif indirect (latin attestari, de testis, témoin) Construction 1. Attester qqch / de qqch = certifier la vérité ou l'authenticité de ; prouver, témoigner. Les deux constructions sont correctes : plusieurs témoins dignes de foi ont attesté de ces événements ; montrer un document attestant son identité. 2. Attester que (+ indicatif) : j'atteste qu'il a dit la vérité. ● attester (expressions) verbe transitif et verbe transitif indirect (latin attestari, de testis, témoin) Littéraire. Attester le ciel, les dieux, de quelque chose, les prendre à témoin, les invoquer. ● attester (synonymes) verbe transitif et verbe transitif indirect (latin attestari, de testis, témoin) Certifier, garantir l'exactitude ou la réalité de quelque chose
Synonymes :
Contraires :
Être la preuve, le témoignage de quelque chose, en parlant de...
Synonymes :
- démontrer
- révéler
- témoigner de
Contraires :
- démentir
- dénier
- désavouer
Littéraire. Attester le ciel, les dieux, de quelque chose
Synonymes :

attester
v. tr.
d1./d Affirmer, certifier la vérité d'une chose. Il a attesté que cela s'était passé ainsi. Syn. affirmer. Ant. nier, dénier.
|| Pp. adj. Des faits attestés.
d2./d Servir de preuve à. Des efforts qui attestent la bonne volonté.

⇒ATTESTER, verbe.
I.— Emploi trans.
A.— [Le suj. désigne une pers.]
1. Littér., vieilli.
a) Prendre à témoin. Attester les dieux, le ciel (que.../de qqc.) :
1. ... elle souffre, et j'en suis la cause! C'étoit là mon véritable supplice; l'horreur de la vision n'y pouvoit rien ajouter, sur-tout dans ces premiers instans; et quoiqu'en effet cet effroyable spectacle ait depuis agi sur mes sens, et que chaque nuit semble ajouter à la terreur qu'il m'inspire, j'atteste le ciel que si j'en avois la possibilité, je ne voudrois pas me soustraire au châtiment qu'elle partage.
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 2, 1795, p. 118.
b) P. ext. En appeler à :
2. Ce reproche était immérité. J'en atteste tous les témoins de ma vie.
A. FRANCE, La Vie en fleur, 1922, p. 293.
SYNT. Attester (ou en attester) l'amitié, l'honneur, la vérité.
2. Usuel. Témoigner de la vérité, de la réalité de quelque chose.
a) Attester qqc. :
3. Un homme a été envoyé en témoignage pour attester l'empire de la vérité sur l'erreur, et de la réalité sur le néant.
SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, p. 39.
Attester que... :
4. Les aspirants domiciliés en province peuvent adresser les pièces par la poste, pourvu que ces pièces parviennent dans les délais réglementaires. Pièces à fournir : 1 Extrait d'acte de naissance sur papier timbré; 2 Certificat de moins de trois mois, émanant d'un service médical officiel ou d'un médecin assermenté attestant que le candidat n'est atteint d'aucune maladie contagieuse; ...
L'Enseign. en France. L'enseign. de la mus. et l'éduc. musicale, 1, 1950, p. 13.
Attester qqc. à qqn :
5. Corinne garda quelques instans le silence, puis répondit : je vous atteste qu'il ne m'a point dit qu'il m'aimait.
Mme DE STAËL, Corinne, t. 1, 1807, p. 138.
Attester qqc. à soi-même :
6. « Héroïsme de luxe..., se faire souffrir pour le plaisir de s'attester sa puissance, pour démontrer sa liberté encore qu'il n'en résulte pour personne un bien certain... »
BARRÈS, Mes cahiers, t. 10, 1913-14, p. 315.
Abs., rare et fam. :
7. Alors, vous êtes sûr que ce n'est rien, demande Babette en accompagnant Jaume jusqu'au seuil? Vous êtes sûr? — Ne t'inquiète pas, j'en suis sûr, c'est écrit. Il tape du plat de la main sur le livre pour attester.
GIONO, Colline, 1929, p. 105.
De là, rare. Attester de qqc. (infra ex. 11). Porter témoignage sur quelque chose.
b) P. ext., vx. Faire la preuve de :
8. La sœur aînée, ma tante, que je voyais à présent pour la première fois était chanoinesse de Malte. On lui avait fait faire de bonne heure ses preuves de noblesse et attester autant de quartiers qu'il en fallait aux chevaliers mêmes de l'ordre.
VIGNY, Mémoires inédites, 1863, p. 15.
B.— [Le suj. désigne une chose] Rendre témoignage de, être la preuve de.
1. Qqc. atteste qqc. :
9. Au premier aspect, le visage de M. Janvier pouvait paraître disgracieux, tant les lignes en étaient sévères et heurtées. Sa petite taille, sa maigreur, son attitude annonçaient une grande faiblesse physique; mais sa physionomie, toujours placide, attestait la profonde paix intérieure du chrétien et la force qu'engendre la chasteté de l'âme. Ses yeux, où semblait se refléter le ciel, trahissaient l'inépuisable foyer de charité qui consumait son cœur.
BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 142.
Qqc. atteste que :
10. ... un contrat n'est que le titre qui atteste que telle propriété appartient à tel homme. C'est la propriété qui est la richesse, et non le parchemin qui en constate le possesseur.
SAY, Traité d'écon. pol., 1832, p. 544.
Rare. Qqc. atteste de qqc. :
11. ... après plusieurs années d'existence la société des Buveurs d'eau s'est dissoute naturellement par la mort de tous ses membres, sans que le nom d'aucun soit resté attaché à une œuvre qui pût attester de leur existence.
MURGER, Scènes de la vie de bohème, 1851, p. 218.
Qqc. atteste qqc. à qqn :
12. Une statue élevée dans la place publique perpétua le souvenir de ce prodige, et attesta à tous les Romains que l'art des augures était infaillible.
DUPUIS, Abr. de l'orig. de tous les cultes, 1796, p. 406.
2. En partic., PHILOL. Fournir une attestation de..., un exemple d'une certaine forme, d'un emploi linguistique.
SYNT. Une attitude, un certificat, une déclaration, des diplômes, des faits, un jugement, des lettres, des monuments, des œuvres, des paroles, des statistiques, des témoignages, des travaux attestent que...; attester le besoin, le caractère, les charmes, l'existence de, l'identité, l'influence, les mérites, la présence, les progrès, le succès, la supériorité, la vitalité de...; attester clairement, hautement, solennellement.
II.— Emploi pronom. passif. [Le suj. est une chose] Qqc. s'atteste. Être attesté, être démontré :
13. L'influence qu'eurent d'ailleurs ces soldats sur la population de nos bourgs s'atteste par le décor floral, les badigeons clairs et gais, dont depuis la guerre toute maisonnette se pare.
BLANCHE, Mes modèles, 1928, p. 89.
P. ext., rare. Se révéler :
14. — Le saint homme! — Voilà où vraiment le mystère d'une vocation tardive s'atteste, continua l'Abbé après un silence.
HUYSMANS, L'Oblat, t. 1, 1903, p. 74.
En partic. [Sert à construire un « attribut de l'obj., pronom qui renvoie au suj. »] Se révéler :
15. Mais si la grâce, au commencement de son travail, fait flèche de tout bois, sa victoire ne s'atteste décisive que dans la persévérance de l'homme qu'elle a subjugué.
MAURIAC, La Vie de Jean Racine, 1928, p. 237.
PRONONC. ET ORTH. :[], j'atteste []. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. atester. FÉL. 1851 transcrit la 2e syllabe du verbe avec [e] fermé.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1200 « rendre témoignage de, prouver (qqc.) » (Antioche, VII, 501 ds GDF. Compl. : Por ce que il voult mieus sa raison atester, Pierres li bons hermites les prist a apeler); 2. 1616-20 « prendre à témoin » (A. D'AUBIGNÉ, Histoire, t. III, liv. I, c. 5 ds Dict. hist. Ac. fr. : J'atesterai la foi de Dieu et des hommes, qu'il n'aura point tenu à mon soin ni à ma diligence, que les desordres de ce roiaume n'aient esté reformez).
Empr. au lat. attestor au sens 1, dep. VARRON (frg. Non. 367 ds TLL s.v., 1129, 83); au sens 2 (PLINE, Nat. 11, 251, ibid., 1130, 54).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 149. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 386, b) 1 182; XXe s. : a) 2 006, b) 1 008.

attester [atɛste] v. tr.
ÉTYM. V. 1200, atester; lat. attestari, de ad, et testis « témoin ».
1 (V. 1200; sujet n. de personne). Rendre témoignage (de qqch.), verbalement ou par écrit. Affirmer, assurer, certifier, déclarer, déposer, garantir, témoigner. || J'atteste la vérité, la réalité de ce fait. || Attester qqch. à qqn.Au passif. || Le fait est attesté par tous les témoins. Témoignage (porter); confirmer.
1 Il (Jésus-Christ) leur ordonne (aux apôtres) de porter témoignage de ce qu'ils ont vu, de ce qu'ils ont ouï, et de ce qu'ils ont touché… Ainsi leur prédication est inébranlable; le fondement en est un fait positif, attesté unanimement par ceux qui l'ont vu.
Bossuet, Discours sur l'Histoire universelle, II, 19.
Attester que… || J'atteste (je vous atteste) que cet homme est innocent. || Attester que la copie est conforme.Au passif :
2 Il est attesté par tous les jurisconsultes anciens que deux hommes ne pouvaient être agnats (…)
Fustel de Coulanges, la Cité antique, II, 5 (→ Agnat, cit.).
Rare. || Attester de qqch. : porter témoignage sur qqch.
2 (Sujet n. de chose). Fig. Servir de témoignage. Démontrer, indiquer, marquer, montrer, prouver; témoigner (de); foi (faire foi). || Ses ouvrages attestent son érudition. || Son regard atteste la candeur. Annoncer, révéler.L'événement atteste que…, atteste à tout le monde que…
3 Dieu même a parlé sur ces bords (en Judée) : les torrents desséchés, les rochers fendus, les tombeaux entr'ouverts, attestent le prodige (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. II, p. 373.
4 (…) leur tête, leur visage et l'ensemble de toutes leurs formes attestent, tantôt, comme dans Michel-Ange, l'énergie et la sublimité de la volonté; tantôt, comme dans Raphaël, la douceur et la paix immortelle de l'âme.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, V, III, 5.
5 La cruauté est un reste de servitude : car elle atteste que la barbarie du régime oppresseur est encore présente en nous.
Jaurès, Hist. socialiste…, t. I, p. 305.
6 Dans ce visage d'enfant, brûlait un regard attestant la maturité, l'autorité.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, II, 2.
3 (V. 1618). Vx. Prendre à témoin, invoquer le témoignage (de qqn). Témoignage (appeler en témoignage; invoquer le témoignage). || Attester le ciel, les dieux (que…). || J'en atteste le ciel.
7 Il atteste les dieux, la perfide s'en moque (…)
La Fontaine, Fables, IV, 11.
8 J'atteste le Ciel que j'étais dans la maison (…)
Molière, George Dandin, III, 7.
9 J'en atteste les dieux, je le jure à sa mère.
Racine, Andromaque, V, 3.
10 Je vous atteste, voyageurs qui, revenant de loin, eûtes toutes facilités de mentir et en usâtes pleinement.
France, M. Bergeret à Paris, p. 475.
Littér. Donner, rappeler (qqch.) pour preuve, citer à l'appui de son affirmation. Invoquer, référer (se référer à…). || J'en atteste l'autorité de ce savant.
11 Non (…) je le soutiens, et j'en atteste l'effroi des lecteurs; les massacres des gladiateurs n'étaient pas si barbares que ces affreux spectacles.
Rousseau, Lettre à d'Alembert.
4 Fournir une attestation de…
Ling. Fournir un exemple d'une forme, d'un emploi linguistique qui en atteste l'usage. Attestation (3.). || Chrétien de Troyes, Froissart attestent ce mot.
——————
s'attester v. pron.
|| Quelque chose s'atteste, est attesté, démontré.
Par ext., rare. Se révéler.
——————
attesté, ée p. p. adj.
Dont il existe des exemples connus, sûrs. || Mot, emploi attesté (par des textes). || Forme non attestée, hypothétique, reconstituée.
CONTR. Contester, contredire, démentir, dénier, désavouer, infirmer, nier, récuser (un témoignage).
DÉR. Attestateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • attester — ATTESTER. v. a. Assurer, certifier, témoigner, soit de vive voix, soit par écrit. Le Curé a attesté qu il les avoit mariés. Il a attesté avec serment que l action s étoit passée ainsi. La chose est attestée par plus de cent personnes. Attester,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • attester — Attester. v. a. Asseurer, certifier, tesmoigner. Le curé a attesté qu il les avoit mariez. il a attesté avec serment que l action s estoit passée ainsi. la chose est attestée par plus de cent personnes. Attester, se prend aussi, pour Prendre à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Attester — At*test er, Attestor At*test or, n. One who attests. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • attester — index affiant, affirmant, bystander, deponent, eyewitness, indicator, surety (guarantor), undersigned …   Law dictionary

  • attester — Attester, Testificari, Testari …   Thresor de la langue françoyse

  • attester — (a tè sté) v. a. 1°   Certifier. Il atteste que la chose s est ainsi passée. Il nous attesta le fait. 2°   Servir de témoignage. Tous les monuments historiques attestent que. Ses larmes attestèrent son repentir. 3°   Prendre à témoin. •   Ne voua …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ATTESTER — v. a. Assurer, certifier un fait, la vérité d un fait, soit de vive voix, soit par écrit. Le curé a attesté qu il les avait mariés. Il a attesté avec serment que l action s était passée ainsi. La chose est attestée par plus de cent personnes.  … …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ATTESTER — v. tr. Certifier un fait, soit de vive voix, soit par écrit. Le curé a attesté qu’il les avait mariés. Il a attesté sous serment que l’action s’était passée ainsi. La chose est attestée par plus de cent personnes. Il signifie encore Servir de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Attester le ciel, les dieux, de quelque chose — ● Attester le ciel, les dieux, de quelque chose les prendre à témoin, les invoquer …   Encyclopédie Universelle

  • attester — noun see attest …   New Collegiate Dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”